Embassy in France

À propos de cette Représentation

Affaires Culturelles

Coopération Décentralisée Franco-Argentine

Coopération Scientifique et Universitaire

Droits de l'Homme

Iles Malouines

Promotion Commerciale

Promotion d'Investissements

10 Décembre : Journée Internationale des Droits de l'Homme

Message de l'Ambassadeur Leonardo Costantino, à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Homme :

Le 10 décembre, nous commémorons deux importants événements : la Journée Internationale des Droits de l'Homme, suite à l'adoption, en 1948, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme à Paris, par l'Assemblée Générale des Nations Unies, et la Journée de la Restauration de la Démocratie, en Argentine, le 10 décembre 1983, après l'une des étapes les plus sombres de notre histoire.

Depuis cette date de 1983, l'Argentine a maintenu sans interruption la forme représentative, républicaine et fédérale de gouvernement, faisant de la promotion et de la protection des Droits de l'Homme un pilier central de notre vie en société, qui se décline en différentes politiques d’État, notamment notre politique étrangère.

En matière de promotion et de développement progressif du Droit International des Droits de l'Homme et du Droit International Humanitaire, l'Argentine a été et reste un pays au premier rang, aux niveaux régional et international. L'instauration du Droit à la vérité, la protection des personnes contre les disparitions forcées, l'utilisation de la génétique et de l'anthropologie médico-légale, l'extension des droits à différents groupes en situation de vulnérabilité, la protection des réfugiés et des migrants, la prévention du génocide et autres atrocités de masse, la protection des écoles et des établissements d'enseignement dans les conflits armés, et le respect des droits économiques, sociaux et culturels ne sont que quelques-unes des nombreuses conquêtes dans lesquelles la voix de l'Argentine résonne à l'avant-garde du concert des nations. Afin de poursuivre et développer ces initiatives, notre pays est membre du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies et a posé sa candidature au renouvellement de son mandat pour la période 2022-2024.

Tout cela a été possible grâce au processus d'éradication de l'impunité des crimes contre l'humanité qui ont été commis sur notre propre territoire pendant le terrorisme d'État, qui a donné à notre pays une légitimité et un leadership uniques, le mettant à l'avant-garde d'importantes avancées juridiques.

Au niveau régional, notre pays soutient le Système Interaméricain des Droits, qui a joué un rôle clé dans le processus de recherche de justice pour les victimes du terrorisme d’État et leurs familles. Le Système Interaméricain est considéré par l'Argentine comme un mécanisme d'alerte rapide au sein de l'État pour apporter des améliorations institutionnelles, législatives et jurisprudentielles, en favorisant les pétitions et le mécanisme du règlement à l'amiable en tant qu'outil préférentiel pour résoudre les conflits.

L'agenda des questions que défend l'Argentine est très large et comprend principalement la lutte contre tous les types de discrimination, à travers la promotion et la protection des Droits de l'Homme des personnes et des groupes en situation de vulnérabilité ou historiquement discriminés, comme les enfants, garçons et filles, les personnes LGBTIQ, les Afro-descendants, les peuples autochtones, les personnes âgées, les personnes handicapées, les migrants et les réfugiés. Les politiques d'inclusion sociale axées sur le respect des droits économiques, sociaux et culturels sont également essentielles.

La création du Ministère de la Femme, du Genre et de la Diversité en décembre 2019 montre l'engagement de notre pays pour avancer sur les questions en attente de l'agenda de l'égalité et de l'équité entre les sexes, à travers l'élargissement des droits des femmes et des Personnes LGTBIQ, ainsi que l'intégration de la perspective de genre dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques nationales. Cette étape vient compléter une série d'avancées obtenues en termes de législation, parmi lesquelles on peut souligner la loi sur l'accouchement humanisé (2004), la loi sur la contraception chirurgicale (2006), la loi d'éducation sexuelle intégrale (2006), la loi de protection intégrale pour prévenir, punir et éradiquer la violence faite aux femmes (2009), la loi sur le mariage pour tous (2010), la loi sur l'identité de genre (2012), la loi sur la parité hommes-femmes dans les domaines de la représentation politique (2017) et la loi Micaela (2018, loi de formation obligatoire en matière de genre et de lutte contre la violence faite aux femmes pour tous les personnels de la fonction publique).

L'Ambassade de la République Argentine en France continuera de travailler sans relâche à la promotion et à la défense des Droits de l'Homme en coordination avec notre Ministère des Relations Extérieures, du Commerce International et du Culte.

En espérant pouvoir vous rencontrer personnellement une fois que la situation sanitaire évoluera, je vous souhaite de joyeuses fêtes à vous ainsi qu´à vos proches.

Cordialement,

Leonardo Costantino
Ambassadeur de la République Argentine en France